Avesnelles

Vue aérienne d’Avesnelles

Au XIIe siècle, Avesnelles dépendait de l’abbaye de Saint-Denis et portait le nom d’Avesnelles-Saint-Denis. Quant à l’église elle dépendait de son origine jusqu’à la Révolution de l’abbaye de Liessies.

L’église d’Avesnelles

L’église, dédiée à la Vierge, est construite sur un tertre, ancien cimetière qui au XV e siècle était ceint de murailles.La partie la plus ancienne est constituée par les murs du clocher et du narthex. L’édifice qui ne comportait qu’une nef a été remanié au XVIe siècle; le chœur a été rebâti au XVIII e siècle par les moines de l’abbaye. Les nefs latérales ont été rajoutés au début du XXe siècle. Le porche magnifiquement sculpté et la porte d’entrée sont du XVI e siècle.

A l’intérieur on pourra admirer :

Photo Colette du CHGB 12/2014
Fonts baptismaux de 1535 : Photo du site villeset villagesdel’avesnois

Ces fonts portent l’inscription : Sanctificetur et fecundetur fons is. Le pied est décoré d’ornements végétaux et de deux grenouilles. Une inscription en caractères gothiques en fait le tour et indique la date de 1535.

crucifix d’ivoire du XVI e siècle Ministère de la culture base mémoire

Photos de décembre 2014 effectuées par + Colette Rabin du CHGB

Le patrimoine religieux d’Avesnelles se compose de 11 oratoires et de 3 chapelles

Le kiosque d’Avesnelles

Ce kiosque hexagonal sur socle en pierres érigé place Marcel Hardy dispose d’une lyre lacée au faîtage de cette structure.

Un soldat grandeur nature, en fonte gris, au repos, l’arme au pied, veille sur les lieux haut de 4m70, sur une base carrée de 4m.

Mémorial Léo Lagrange

Entre l’église et la mairie, découvrez le monument érigé en hommage à Léo Lagrange. Ce jeune avocat parisien originaire du sud-ouest fut au début des années 30, conseiller municipal de la commune, puis il se fit élire député de la circonscription d’Avesnes-sur-Helpe, en 1932. Il devint ministre du Front Populaire en 1936, chargé de la jeunesse, des sports et loisirs, et mourut héroïquement le 9 juin 1940, au combat.

‘Aux jeunes ne traçons pas un seul chemin…”. Ces mots de Léo Lagrange sont désormais gravés dans la stèle commémorative inaugurée le samedi 5 juin 2010.

La Mairie construite en 1848 sur l’emplacement d’un ancien fort
La Mairie actuellement
La Salle des Fêtes de nos jours
Ancien moulin d’Avesnelles sur le ruisseau du Riez à Grives

Le seul moulin sur Avesnelles fut érigé sur un petit ruisseau en 1791 1792 dont l’activité meunière s’arrêta en 1889.

L’industrie textile s’implante dès 1838 à Avesnelles à la suite d’une autorisation préfectorale permettant de nouvelles installations pour le peignage et le filage des laines : la filature Tordeux-Flament (1 080 broches) est construite au quartier du Taille-Pieds. En 1874 trois filatures (fondées en 1853 et 1871 pour les plus récentes) sont présentes et perdureront jusqu’en 1918, date à laquelle ces unités seront intégrées dans la Société des Filatures de la région de Fourmies regroupant 25 usines, soit 350 000 broches. En 1873, plus de la moitié des habitants, soit 867 personnes, vit du travail industriel. L’apogée de la commune se situe en 1890.

Lors du prolongement de la ligne de chemin de fer Lille-Valenciennes, jusqu’à Aulnoye et Anor, la ville fait valoir son développement pour obtenir une halte favorable. Remplaçant les grands propriétaires terriens, les nouveaux industriels accèdent aux fonctions municipales dès le début du Second Empire. Après la Première Guerre mondiale, la population ouvrière se reconvertit en grande partie dans l’industrie métallurgique du bassin de la Sambre.

Industrie de nos jours :

  • Filature de l’Avesnois : les filatures étaient très nombreuses dans le Sud Avesnois jusque les années 1970. À Avesnelles, au cœur du village, 42 rue Léo Lagrange, il reste une usine textile spécialisée dans les fibres techniques. Dénommée « Filature de l’Avesnois », l’usine faisait partie autrefois de la Société des Filés de la Région de Fourmies (SFRF). En 1994, elle a été rachetée par Rhovyl, société fondée en 1948 par Rhône-Poulenc, basée à Tronville-en Barrois (Meuse). En 2005, 58 salariés étaient encore présents ; 35 en 2009. La Filature de l’Avesnois fournit du fil pour la bonneterie, la couture et l’ameublement.
  • Eise Chapel : créée en 1990, l’entreprise Chapel fabrique des vérins (2 millions de 1990 à 2008), une pièce mécanique et hydraulique que l’on retrouve dans le machinisme agricole et industriel dès lors qu’il s’agit de lever des charges. Le siège du Groupe CHAPEL est basé à Grenoble. Le site d’Avesnelles comporte 38 salariés (en 2008) qui travaillent en 3-8. L’entreprise est installée sur une petite zone industrielle, à l’est de l’agglomération. Source Wikipédia
La brasserie Staincq d’Avesnelles

Deux brasseries ont existé à Avesnelles : la brasserie Chantreuil de 1890 à 1895 et la brasserie de Louis Staincq de 1902 à 1926 devenue la brasserie malterie d’Avesnelles jusqu’en 1939. Elle est alors reconvertie en épicerie, environ jusqu’en 1969. Elle se situait au niveau des 28 à 30 rue Ernest Antoine.