Ruesnes

Vue aérienne de Ruesnes

Le village de Ruesnes est d’origine romaine si l’on en juge par le reste des substructions qui ont été découvertes au lieu-dit Les Courtieux . De vastes souterrains, dont certains étaient appelés « les caves de Marie Louise , probablement des branches de l’aqueduc de Famars, ont été explorés en 1788.

Au Moyen Age, le village appartenait aux seigneurs de Vendegies. De 1336 à 1426, la seigneurie releva de la puissante famille d’Ecaussines puis passa sous le contrôle de la famille des du Bois de Hoves jusqu’en 1547. A cette date, jusqu’en 1693, la seigneurie revint aux d’Andelot et en 1710-1719 aux d’Yzarn de Villefort avant d’être vendue aux Capy.
Les armes de Ruesnes sont d’ailleurs celles portée par la Famille Capy. Chevaliers de Saint Louis, les Capy comptaient au nombre des gardes du corps du Roi jusqu’à la Révolution.

Ruesnes
L’église de Ruesnes
L’église Saint-Pierre-des-Liens de Ruesnes (1763).
Le coq à 35 m de haut

Après une longue absence, le coq a retrouvé en 2018 sa place sur le clocher de l’église après une restauration complète .

Fichier:Ruesnes (Nord, Fr) mairie.JPG
La mairie
Le Monument aux Morts. Université Lille 3

Sur un socle de pierre grise, un groupe de 3 jeunes femmes dignes et résignées, aux formes graciles, supporte une urne funéraire. Sculpteur : Aline de Beaulieu, infirmière-major durant la guerre 1914-1918. Elle offrit gratuitement à la commune le monument inauguré en 1922.

Chapelle N.D de la Paix (1884)
Chapelle N.D de la Paix (1884) Rue de Sepmeries
Intérieur de la chapelle N.D de la Paix
Intérieur de la chapelle N.D de la Paix
Chapelle N.D de Lourdes Route de Bermerain
Chapelle N.D de Lourdes Rue de Bermerain
Intérieur de la chapelle N.D de Lourdes
Intérieur de la chapelle N.D de Lourdes
Chapelle N.D de la Délivrance Mission 1949 Réparation
Chapelle N.D de la Délivrance Mission 1949 Réparation. Rue du Point d’Arrêt.

***

Le château de Ruesnes

L’actuel château de Ruesnes, en briques et pierres blanches, fut pour l’essentiel bâti au XVIIIe siècle. Des parties plus anciennes subsistent :

  • une porte charretière donnant accès à la métairie est surmontée d’une pierre à blason mutilé, ornée d’une gracieuse coquille et portant la date de 1695.
  • la ferme datant probablement du XVIIe siècle. La tour carrée se dresse au milieu de la cour de la ferme, présentant l’aspect à sa base d’un solide rempart pour se terminer par un toit pointu.

Le château proprement dit fut rebâti vers 1760 et comporte trois corps de logis organisés autour d’un pavillon central ovale abritant un salon d’honneur. Ce qui surprend c’est la hauteur des combles, proches du style Louis XIII. La partie du XVIIIe est identifiable a ses fenêtres à arcs surbaisses.

Le maréchal de Berwick y logea avec ses troupes en 1709 alors que la propriété appartenait aux Capy. Apres 1760, Charles-Louis Capy et son frère Louis Augustin en héritèrent. Tous deux le cédèrent en 1787 a Pierre Joseph Boursier, en poste a Valenciennes comme juge consul. Le château fut propriété des Boursier jusqu’en 1852, des Camaret jusqu’en 1909 et enfin il fut racheté par Amédée Hamoir.

En partie brûlé durant la Première Guerre mondiale, il est cédé en 1922 à Georges Lambert de Beaulieu qui renonce à le restaurer et le cède en 1925 à Camille Vaille qui le transforme en bâtiment agricole.

Le parc du château comporte encore des colonnes qui portaient jadis des statues. II comprend également une pièce d’eau dans un jardin à l’anglaise.

Le château - Ruesnes
le château de Ruesnes. Photo communes.com

Le château de Ruesnes a retrouvé depuis peu sa splendeur passée après des années de léthargie et d’oubli.

Mausolée du Château