Ramousies

Ramousies fait partie de la Paroisse Sainte-Claire en Avesnois (Diocèse de Cambrai)
L’église de Ramousies

Ce charmant village était au moyen âge une ville ceinte de murailles, avec un château au lieu-dit de Rempsies ou de Rembrebies , un fort et une église à la flèche très élancée. il fut donné par Gossuin d’Avesnes en 1114 à l’abbaye de Liessies qui conserva des droits et de belles propriétés dans ce village jusqu’en 1790. Une bulle de 1167 du pape Alexandre III, attribua de nouveau au même monastère, ce village et son autel. En 1186 , il formait une paroisse du décanat d’Avesnes. Une loi de commune fut, donnée a Ramousies, en 1193, par Gauthier d’Avesnes.

L’église de Ramousies

L’église de Ramousies avait été incendiée avec le village dans la seconde moitié du XVI e siècle. Elle a été reconstruite en 1574 et sa première pierre posée par l’abbé de Liessies, Don Quirin Douillet. Le clocher a été rebâti au XIX e siècle, après un incendie du à la foudre.

Porte  » in paradisium »

L’église est entourée de son petit cimetière et l’on remarquera les portes « in paradisium », portes basses par où le prêtre conduisait ses paroissiens à leur dernière demeure. In paradisum sont les premiers mots de l’hymne qui se chantait à cette occasion. La porte nord est plus ouvragée, avec trèfle, et a conservé son vantail du XVI e siècle. Sous le porche, on voit, encastrées dans le mur, deux pierres tombales de la même époque.

Intérieur
Le Chœur

A l’intérieur, l’architecture du choeur a conservé la tradition gothique et est de toute beauté.

Retable de Saint-Sulpice daté de 1544 représentant des scènes de vie du saint. Photo Ministère de la culture – base Mémoire
Les volets peints qui fermaient le retable de Saint-Sulpice sont exposés à côté de celui-ci. Ils représentent, de gauche à droite : La Nuit de Noël, l’Épiphanie, l’Annonciation et la Visitation.
Retable de la Passion de 1550 environ. Il représente en haut de gauche à droite la Déploration de la Vierge, la Résurrection, la Mise au tombeau. En haut de gauche à droite : le Portement de Croix, le Crucifiement, la Descente de Croix.
Pierre tombale d’Hiltrud Herbecq
Pierre tombale de Jacques Herbecq

On admirera en particulier les deux retables de la Renaissance, (Saint-Sulpice et la Passion), probablement restaurés par Jean Le Veau d’Avesnes, tailleur d’images de la famille de Croÿ. On regardera les dalles funéraires d’Hiltrud et de Jacques Herbecq, sans oublier les nombreuses statues anciennes telles que celles de saint Joseph, tout prêt à donner la fessée à l’Enfant Jésus, saint Sébastien, attaché nu et percé de flèches, saint Grégoire …

Détail de la chaire : Sainte Hiltrude
La Mairie de Ramousies
Ramousies (Nord, Fr) monument aux morts
Le Monument aux Morts de Ramousies. Université Lille 3

Le coq a été placé plus tard car sur la photo de l’inauguration parue dans l’observateur le 23 juillet 1921, le coq n’apparaît pas. Le coq a une allure altière, il est prêt à combattre. En dessous, a été gravée la croix de guerre ; une gerbe et des branches d’olivier complètent la décoration.

Le calvaire (1851) route de Sémeries
Intérieur du calvaire

Il appartient en 1870 à DELHAYE Zéphir cultivateur à Ramousies.

Le fondateur du calvaire est son père Floris marié en 1831 à GRAVEZ Julie.     Floris est né en 1809 et est décédé en 1853 après avoir été propriétaire, cultivateur et maire de Ramousies.

Ancien moulin à farine de l’abbaye de Liessies.

Ramousies a connu d’une part le moulin à farine de l’abbaye de Liessies jusque vers 1920 et d’autre part un moulin à huile du début du XIX  è siècle converti en 1824 en scierie de marbre par Michel Friand de Renlies et démoli en 1895.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-98.png.
La ferme de Rempsies

Le château est transformé en ferme à la Révolution. Cette ferme fortifiée, aux allures moyenâgeuses, est inscrite aux M H depuis 1951. Elle est située 16 route de Sémeries et dispose de façades avec échauguette, d’une tour et d’écuries. Elle est de nos jours propriété d’une association. Voir mon site Censes en Avesnois à la fin de l’Ancien Régime.

Ramousies
La campagne de Ramousies
Chemin de Joncy à Ramousies