Ferrière-la-Grande

Vue aérienne de Ferrière-la-Grande

Le village doit son nom au minerai de fer qu’on exploitait jadis sur son territoire. C’est pour bénéficier des ressources du sous-sol, du cours rapide de la Solre mais aussi pour garantir l’approvisionnement de sa place stratégique frontalière que s’implante en 1715 une manufacture royale d’armes. La machine – c’est le nom que lui attribuent les ruraux de l’époque – fait la prospérité du bourg. Elle cède la place, en 1830 , aux premiers hauts fourneaux du Nord. Les minerais sont exploités dans l’étendue de la concession faite au propriétaire et maître de forge, M. Dumont.
Le développement du bourg suit celui des établissements Dumont : 903 habitants en 1822, 2 568 en 1866 puis 4 045 en 1906.
Peu à peu, le tissu industriel de la commune s’étoffe : laminoirs Lessafre, fonderie Riquaire, usine Delettre, usine Miroux, usine Auwercx, Cie Duplex, petits ateliers de forges Chef Frères « Forges et Usinage » Marcel Nicodème et de modelages font prospérer la commune. C’est aux Trieux, nouveau quartier créé à l’écart du village lors de l’arrivée du chemin de fer , que le style industriel s’exprimera le mieux.

Rue Victor Hugo :
Une ligne de tramway relie Ferrière à Maubeuge en 1903, contribuant à renforcer les liens, déjà étroits, entre les deux communes.
L’église St Amand de Ferrière-la-Grande Photo Havang 2011
Image associée
La Porte d’entrée
Fichier: Ferrière-la-Grande église 2.JPG
La Nef. Wikimedia
Le Christ en croix, dans le choeur.
Fichier: Ferrière-la-Grande église 12.JPG
Autel du transept 2012
Autel du transept 2019
Fonts baptismaux
Confessionnal
Vitrail
Vitrail
Monument aux Morts
Les grandes orgues, fabriquées par la maison Anneesens d’Halluin
Pierre tombale située dans l’entrée de l’église.

L’église fut agrandie en 1848 avec la réalisation d’un chœur et d’une sacristie. Les deux chapelles latérales furent rebâties en 1851. En 1875 eut lieu la réfection du clocher,puis l’année suivante la restauration de la grande nef et la reconstruction des deux nefs latérales.

La Mairie début XX e s

La Grand’Place et les bâtiments ont été établis sur le site du Marais formé par le ruisseau des Besaces (recouvert en 1885) qui, venant du fort du Bourdiau, coule vers la Solre. ici la mairie, quatre classes primaires et le logement du directeur d’école.

La Mairie Photo Chatsam

On retrouve aujourd’hui, dans le remarquable ensemble Mairie Centre Administratif-Centre socio-culturel la structure originelle bâtie en 1837 par l’architecte avesnois Thory et agrandue en 1863.

Image
L’ancien kiosque démontable de 1903 devant la Mairie. Carte Postale cparama
Le Monument aux Morts de Ferrière-la-Grande

***

Calvaire dédié à P. F. Dumont.

Il est érigé dans le cimetière de Ferrière-la-Grande.

En 1830,  M. Pierre François Dumont, Député et médaillé de la Légion d’Honneur fit ériger au Bois Castiau (Usine d’En Haut) et à La Machine (Usine d’En Bas) les premiers hauts-fourneaux au coke destinés à produire de la fonte d’affinage et le moulage avec les minerais de la contrée.

***

Oratoire N.D de Walcourt (1790)

Oratoire N.D de Walcourt daté de 1790, 19 rue Alphonse Splingard.

Chapelle Notre Dame de Bon Vouloir (1752)
Chapelle Notre Dame de Bon Vouloir (1752)

La chapelle Notre Dame de Bon Vouloir (1752) se situe en haut de la rue Roger Salengro.

Au dessus de la porte figure une inscription latine « plo zeLo DoMInoe ConseCrant », signifiant par un zèle pieux consacrée à notre suzeraine. Cette inscription  contient un chronogramme, ce qui signifie que les lettres qu’il renferme, formant chiffres romains, indiquent la date de la construction de la chapelle : MDCCLII (1752).

***

La cense de Rémont

La cense de Rémont

Elle constituait la propriété essentielle des bénédictins à Ferrière-la-Grande.

Selon la tradition, elle aurait été le foyer d’une colonie agricole, détachée du monastère dans les premiers temps de sa fondation pour le défrichement des terres voisines.

Au XII le siècle, nos moines cédèrent une partie de leur propriété de Rémont en viager. Mais en 1377, cette portion leur fut rendue par un c