Bachant

Vue aérienne de Bachant

Bachant doit son origine à Estrées (Strata), qui, au XIIe siècle, était une localité assez importante, puisque ce hameau, en 1186, comptait comme paroisse du décanat d’Avesnes, et que son église conserva Bachant comme annexe jusqu’au XVIIIe siècle.
La seigneurie de Bachant dépendit d’abord de celle de Berlaimont; elle fut ensuite cédée aux seigneurs de la Puissance, dont les familles Masselot, du Buisson et Dumont de Gages furent propriétaires. Source : Bulletin de la Commision Historique du département du Nord Tome IX Lille 1866.

L’église St Géry accompagnée de deux marronniers géants se situe au milieu d’un vaste espace verdoyant. Elle a été remaniée en 1718 et son clocher réédifié en 1832. Au cours de la guerre 1914-18, les Allemands se saisirent, pour la fondre, de la grosse cloche Justine, qui avait été offerte en 1824 par le marquis et la marquise des Gages (leur vieux château, dit de La Puissance, était démoli depuis 1787).

L’église de Bachant et son clocher incliné
Monument commémoratif de Jean Blancpain.
photo de villesetvillagesdelavesnois.org

On peut notamment admirer dans le transept, à gauche le monument commémoratif de J Blancpain mort en 1425 et de sa femme Batéiotte née Jeunesse décédée en 1434 et à droite une dalle funéraire pour Catherine Jamelon de 1600 (MH). Figure également un très joli monument aux morts :

Monument aux Morts dans l’église

Quant au monument communal il se dresse sur la Place depuis 1921 :

La Mairie de Bachant. Voir son site

Un calvaire est à découvrir à l’intersection de la rue du Bondieu et de la route départementale de Landrecies à Maubeuge :

Plus de précisions sur mon site Nos calvaires en Avesnois

Capture - Copie

Partez à la découverte des 4 oratoires et des 2 chapelles de la commune.

Kiosque de Bachant sur la gauche de la photo prise en 1902

Kiosque à danser circulaire érigé en 1860 sur la Place de l’Eglise, sa vétusté le fit disparaître en 1948.

Sur cette carte postale de 1902 : à gauche , la maison blanche abrite les habitations de Léon Sohier et Marguerite Cation ; la forte construction suivante est la ferme Deghilage. A droite de l’église, la ferme Bayart et l’estaminet tenu par le brasseur Lefebvre. En 1902, Eléonor Bayart est maire depuis 1896.

Cense de la Puissance :

Jusqu’en 1822, le village de Bachant posséda un château fort, appelé château de la Puissance, nom qui lui viendrait de la première famille à l’origine de la forteresse, la famille de la Puissance qui le bâtit au XI e siècle.Les marquis de Gages furent par la suite les barons de la Puissance, avant que le château ne devienne la propriété de la famille de Nédonchel.
A l’endroit de la forteresse, il reste une ferme portant le nom de ferme de la Puissance qui par sa taille est l’une des plus grandes fermes de l’arrondissement. Elle conserve notamment un beau porche de pierres.

L’industrie à Bachant se regroupait autour de l’exploitation de quatre carrières de marbre et de pierres à bâtir qui extrayaient des variétés de marbre Ste-Anne.
Il exista à Bachant un four à chaux, une brasserie et 2 fabriques de bonneterie.

Les bords de la Sambre à Bachant