Floyon

Vue aérienne de Floyon

Floyon vient de l’ancien nom germanique flewon, qui signifie: « ruisseau qui coule rapidement », allusion au ruisseau de Chevireuil, qui arrose le village.

Les textes font naître Saint Ursmer, abbé et évêque de Lobbes, à Floyon, en 644 ou 645. En réalité, le lieu traditionnel de la naissance du saint, qui est signalé par la chapelle Saint- Ursmer, se trouve sur la commune de Fontenelle située à trois kilomètres dans le département de l’Aisne.

La séparation de Floyon et de Fontenelle est déjà attestée en 1111. Floyon voue un culte très vivace au saint homme.
Les biens de saint Ursmer donnés à l’abbaye de Lobbes (au sud de Charleroi, Belgique) furent acquis par l’abbaye de Liessies en 1143, origine des possessions de cette abbaye à Floyon. Le village, terre des seigneurs d’Avesnes, fut donné par Nicolas d’Avesnes vers 1150 à son fils cadet Fastré qui reçut également le village de la Flamengrie.
Par le mariage de Joye de La Flamengrie avec Gilles de Berlaimont vers 1240, la terre de Floyon fut attribuée à la famille Berlaimont et servit d’apanage pour les branches cadettes de cette maison. En même temps, la dépendance de la terre de Floyon à l’égard de la terre d’Avesnes fut limitée à l’hommage vassalique. En 1681, elle passa, par acquisition dans celle de Préseau

Jadis le village était un bourg fortifié, le château dont il ne reste plus de traces, avait pour propriétaire en 1789, J B de Préseau, Grand Bailli de la Terre d’Avesnes.
Floyon devint la première municipalité républicaine de la région le 16 août 1789 sous l’impulsion du farouche révolutionnaire, alors médecin à Floyon, Jacques-Joseph Lebon.

L’église fortifiée Saint-Martin de Floyon
L’église date de 1700-1710
La Nef
Autel
Fichier: Église Saint-Martin de Floyon st roch.JPG
Fichier: Église Saint-Martin de Floyon st eloi.JPG
St Eloi
Fichier: Église Saint-Martin de Floyon vierge à l'enfant.JPG
Vierge à l’enfant
Toile d’aprés Murillo de Constant Ernest Tordeux, peintre du XIXe siècle
Fichier: Église Saint-Martin de Floyon vitrail 2.JPG
Vitrail

L’église Saint-Martin, détruite au cours des guerres qui opposèrent les rois de France aux Etats de Bourgogne au XV ème siècle fut probablement rebâtie après le traité de paix de 1493.

Inscription avec armoiries

L’église actuelle a été reconstruite en 1573 comme l’indique un blason au dessus de la porte gothique. Elle subit de nouveau de nombreux dommages à la fin du XVI ème siècle.

Le choeur fut reconstruit en l’An XII (ADN Série 4 V).

La nef est précédée d’un clocher-donjon jouxté d’une tour ronde, laquelle avait toujours la même fonction, celle de permettre l’accès aux étages de salles de refuge. Voir mon site : églises fortifiées en Avesnois

L’ancienne Mairie
La mairie actuelle vue du ciel
Floyon
La Mairie de Floyon
La Salle des Fêtes Route de Beaurepaire
Le Monument aux Morts de Floyon Université Lille 3

Au sommet de l’obélisque, un poilu debout, les mains posées sur le canon de son fusil, semble monter la garde.
Il s’agit d’une attitude classique des soldats représentés sur les monuments aux morts français. L’obélisque et le soldat ont une hauteur totale estimée à 4 mètres. L’ensemble reposant sur une dalle, le monument est légèrement surélevé.

2 kiosques à Floyon :

Floyon les Réteaux 2000
Floyon les Réteaux 2013. Photo proxiti

Kiosque à danser rectangulaire entièrement en métal à 4 pieds de faible hauteur déplacé de la Place de Floyon en 1933 au hameau « les Réteaux » lors de la construction du nouveau kiosque.

Floyon 2011

Second kiosque à danser entièrement en béton datant de 1933, avec la particularité d’avoir un escalier latéral qui le rend unique en Avesnois.

***

1 calvaire se situe rue de Beaurepaire et 1 autre au hameau de chevireuil

Calvaire 18 route de Beaurepaire
Calvaire 18 route de Beaurepaire
Calvaire St Ghislain route de Boulogne
Calvaire St Ghislain route de Boulogne
Le Calvaire St Ghislain a été construit au hameau de Chevireuil en 1820 en intégrant l’oratoire St Ghislain (1732)
Le Calvaire St Ghislain a été construit au hameau de Chevireuil en 1820
en intégrant l’oratoire St Ghislain (1732)

En 1872 le calvaire appartient à Jean Baptiste GRAVEZ tourneur en bois à Le Nouvion (35 P 586 section A Les Réteaux Lieu dit la Haute Zone n°372).

***

Capture
19 oratoires et 6 chapelles voir mon site :
http://oratoiresetchapelles-avesnois.fr/floyon/

***

Le Ruisseau de chevireuil et les moulins disparus de Floyon :

Photo UTEL

Floyon est traversé par un ruisseau appelé le ruisseau de Chevireuil dont la source se situe sur la commune de Papleux. Il est appelé ruisseau de Fontenelle dans cette commune avant d’arriver à Floyon. Il a une longueur de 10,2 Km en France et il se jette dans l’Helpe Mineure à Cartignies.

Voir l’histoire de ces deux moulins sur mon site : Moulins en Avesnois au fil de l’eau

***

2 brasseries disparues : brasserie Mercier Lemoine de 1890 à 1900 et brasserie Mangin de 1890 à 1902 achetée alors par Ernest Mangin et son épouse Laure Soclet (activité jusqu’en jusqu’en 1914 à priori).

***

Floyon a su préserver son bocage. D’anciennes haies d’aubépine, de charme et de houx en témoignent.
Circuit répertorié sous la dénomination « Vallée de Chevireuil »