Neuville-en-Avesnois

Cadastre de 1831 ADN P 31 / 748

Neuville-en-Avesnois qui s’appela autrefois Neuville-lez-Salesches a été créé vers le XII e siècle par le comte de Hainaut, à qui appartenait la seigneurie, et qui y possédait une exploitation rurale (nova villa). Comme à Salesches, l’abbaye de Maroilles y possédait un dîmage et le droit de conférer un bénéfice ecclésiastique.
Neuville subit de nombreuses incursions et invasions, notamment au XV e et XIX e siècles.

Au XIXe siècle, le village, principalement rural, avec une majorité de terres exploitées en cultures, comporte cependant de nombreux tisserands confectionnant de la batiste (fine toile de lin ou de coton) :36 métiers en 1789, 31 métiers en 1804.

L’église de Neuville-en-Avesnois
L’église de Neuville-en-Avesnois
Une des échauguettes
La seconde échauguette

L’église Sainte Elisabeth aurait été bâtie vers 1568 en remplacement d’un édifice plus ancien de 1398.
C’est certainement une des églises fortifiées les plus caractéristiques de l’Avesnois actuel. Voir mon site églises fortifiées en avesnois pour plus de détails et de photos.

C’est en effet une église fortifiée qui reproduit le plan des églises analogues de la Thiérache: une nef unique, couverte d’une voûte en bardeaux, et un choeur carré. Le portail est en plein cintre, ce qui est exceptionnel pour l’époque. Il est surmonté d’un œil de bœuf. L’édifice comporte deux échauguettes. La première à l’angle nord ouest, est portée en encorbellement sur consoles de grès et est coiffée d’une poivrière. La seconde flanque le pignon du chevet à l’angle sud est et est datée de 1576.

Cet édifice remarquable est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques le 6 décembre 1984. Il a été restauré de mai à septembre 2015 avec des travaux de restauration de la charpente, du clocher, du coq, du cadran et de la façade.

intérieur de l’église de Neuville-en-Avesnois
Sainte Elisabeth de Hongrie, vue générale : la sainte faisant l’aumône à un pauvre. elle tient des couronnes dans sa main gauche. statue restaurée par Dupage. Photo Ministère de la culture – base Palissy
Saint Gabriel
Saint Pierre en pape. Ministère de la culture – base Mémoire

A l’intérieur : maître autel du XVIII, les armoiries peintes de l’abbaye de Maroilles avec la tête de cerf et la crosse, et plusieurs statues dont une de sainte Elisabeth de Hongrie du XVII e siècle.

&&&&&

Chapelle Ste Marie Mère de Dieu
Chapelle Sainte Marie Mère de Dieu, rue du Maréchal Foch 
Intérieur de la chapelle Sainte Marie Mère de Dieu
Intérieur de la chapelle Sainte Marie Mère de Dieu
N.D des Victoires (1923). Rue des Barres.
N.D des Victoires (1923). Rue des Barres
Intérieur de la chapelle N.D des Victoires
Intérieur de la chapelle N.D des Victoires
Grotte de Lourdes
Monument aux morts au cimetière.

Le Monument aux Morts de Neuville-en-Avesnois est une chapelle, ornée d’une croix latine pattée au sommet et décorée de guirlande avec couronne de lauriers.

La Mairie vers 1910
La Mairie en 2018

La mairie et l’école datent de 1883.

La brasserie Dreum a été créée en 2005 par Jérôme Dreumont. Consulter ici son site.