Gommegnies

Vue aérienne de Gommegnies

Les seigneurs de Gommegnies étaient célèbres et figuraient déjà à la promulgation de la Grande Charte du Hainaut qui fut solennellement jurée à Mons en 1200 par Bauduin de Constantinople. Ils furent faits comtes au XVII e siècle par les archiducs Albert et Isabelle, la terre devenant une des vingt-deux baronnies du Hainaut.
Le village fut brûlé en 1340 par le duc de Normandie et saccagé par les Français en 1359 par suite de l’alliance faite par les seigneurs de Gommegnies avec Édouard III, roi d’Angleterre.

L’église Notre-Dame de l’Assomption à Gommegnies.
Portail de l’église
Le portail de style gothique flamboyant du XVI e siècle.
L’église fortifiée

Les parties les plus anciennes de l’église Notre Dame de l’Assomption dateraient de 1568. La tourelle de brique et de grès remonterait à 1636 et 1701. Les ouvertures de cette tour cylindrique à l’arrière de l’église non loin du chevet ressemblent à des anciennes meurtrières ou plutôt à des postes de guet.
L’élévation sud a été remaniée et porte la date de 1701. Le clocher a été reconstruit en 1866.

Intérieur

A l’intérieur, on remarque des lambris du choeur qui sont du XVIII e siècle et
quelques pierres tombales dont celle du comte Franeau d’Hion érigée en la mémoire de sa jeune épouse.

dalle funéraire de Michel Joseph Franceau d’Hion, comte de Gommegnies mort en 1725 et de Maximilienne Isabelle d’Ive, son épouse morte en 1711 MH
Calvaire entrée cimetière
Calvaire entrée cimetière
Calvaire entrée cimetière (5)

Autres calvaires :

Vue de la tombe de Célestin Hennion située dans le cimetière de Gommegnies. Photo
Ministère de la culture – base Mémoire
auteur Moreau-Vauthier Paul (sculpteur)
Résultat de recherche d'images pour "célestin Hennion"
Eglise et Mairie
La Mairie et son site officiel
La salle des Fêtes
Monument 1870-1871.
Inauguré le 12 septembre 1920
Monument aux Morts 1914-1918

Symbolique : Soldat casqué et équipé, le fusil à la main droite, pointant le bras gauche vers les cieux, foulant des débris dont un casque allemand. Au sommet du monument une croix de guerre et à la base une couronne traversée par un rameau de laurier. Université Lille 3

Gommegnies : kiosque de concert situé sur la Grand Place.

« Le kiosque, qui date d’après 1930, délaissé peu à peu par la fanfare au profit de la salle–des-fêtes pour une meilleure acoustique et par commodité, après être devenu uniquement un terrain de jeux des enfants du Centre, s’est insensiblement détérioré.Quand les travaux de rénovations furent trop importants pour les finances communales, la municipalité décida de le démonter en 1972 ». Source Jean Pisson.

L’église de Carnoy

La seconde église de Gommegnies a été édifiée au hameau du Carnoy entre 1864 et 1877 pour la somme de 35 000 francs, financée par les habitants.
La flèche du clocher a été achevée en 1881.

Le château de Carnoy
Habitation de Mr Hennion
Le Château de Carnoy, dernière demeure du père des Brigades du Tigre
Célestin Hennion, père des Brigades du Tigre
le château de Carnoy 324 rue Célestin Hennion
façade du château

Au XXème siècle, il a appartenu à Célestin Hennion, né en 1862 à Carnoy, célèbre Directeur de la Sureté Générale de Paris en 1907 (Les brigades du tigre), également maire de Gommegnies-Carnoy de 1908 à mai 1913 puis préfet de police en 1913 et enfin en 1914 commissaire général auprès du gouvernement belge installé au Havre. Voir culture.gouv.fr

Le Château a été acheté en 1962 par Mr et Mme Boutique, qui en 1975 se sont spécialisés dans la vente et réparation du mobilier haut de gamme et de tissus et objets d’art. Activité arrêtée en décembre 2017.

***

Au hameau de Carnoy est né en 1884 le romancier René Jouglet :

Fortement aidé par Célestin Hennion pour ses qualités d’écrivain et de poète, il laisse 30 romans et de nombreuses critiques littéraires. Ses ouvrages : de « L’enfance abandonnée » au « Grand carnaval ». Il faut retenir « Les paysans » en deux volumes. « Enfance et jeunesse », « L’apprentissage » évoquent ses souvenirs d’enfance et les paysages de l’Avesnois où il a vécu au temps de sa jeunesse. Il fut Secrétaire de la Confédération Internationale des Auteurs et Compositeurs de Musique jusqu’en 1960.

Demeure dite du baron de l’Epine Vue générale depuis la rue Neuve.
Demeure dite du baron de l’Epine Historique et description sur le site culture.gouv.fr
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-439.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_1998.jpg.
Ancien château seigneurial du milieu du XV e siècle transformé en habitations modernes.

Le moulin du Fromentel

Le moulin du Fromentel Gommegnies Voir mon site Moulins en Avesnois au fil de l’eau

1 autre moulin à Gommegnies : celui de la Basse Cour

Vue des symboles des brasseurs sur la tombe de la famille Brasseur-Hecquet dans le cimetière de Gommegnies.
auteur Moreau-Vauthier Paul (sculpteur)
La chorale Cœurs en choeur
La chorale Cœurs en choeur, une des associations de la commune

De son riche passé Gommegnies a conservé le blason orné d’une licorne : animal fabuleux à corps de cheval avec une corne unique blanche et noire sur le front, symbole de force et de virginité et qui était censée neutraliser le poison.